Pays de Courbet, pays d'artisteMentions légales |  | 
Fourni par Traduction
Französisch Englisch Deutsch
Accueil
Courbet et l'impressionnisme

EXPOSITION D’ÉTÉ 2016

Musée Gustave Courbet, du 9 juillet au 17 octobre

Co-organisée par le musée Courbet et le musée d’Orsay


Corot, Daubigny, Boudin, Jongkind, Monet, Manet, Renoir…

Gustave Courbet est considéré comme l’un des précurseurs de l’impressionnisme.

Faire comprendre les liens personnels et artistiques qui unirent le maître du réalisme à cette jeune génération d’artistes, tel est l’enjeu que s’est donné le musée Courbet.

Pour cela, il réunit  cet été plus de quatre-vingts œuvres des principaux acteurs du mouvement impressionniste et de leurs initiateurs, à l’occasion d’une exposition organisée en partenariat avec le musée d’Orsay.

De Barbizon à la Normandie…
Des rencontres, des lieux emblématiques, à
l’origine de la naissance de l’Impressionnisme



L’impressionnisme est né de la rencontre d’artistes, épris de peinture en plein air et en quête de renouveau esthétique. Gustave Courbet est au centre de ces échanges ainsi que les peintres paysagistes de l’École de Barbizon installés dans la forêt de Fontainebleau. Ils puisent leur inspiration  dans l’observation directe de la nature, comme Jean-Baptiste Corot.

En 1840, Gustave Courbet découvre la côte normande qui devient alors un lieu privilégié pour affirmer son art et rencontrer les futurs impressionnistes.

Forêt  de Fontainebleau, paysages normands, mer, Paris et bords de Seine… l’exposition présente en tableaux tous ces lieux emblématiques dans sa première partie.

À son exemple, la  rupture  engagée par  les impressionnistes avec l’art académique, tient moins aux sujets qu’ils traitent, qu’à leur façon de les appréhender et les exécuter. La vigueur de la touche, d’ordinaire réservée à l’esquisse, étonne. L’ensemble prend le pas sur les détails et une place fondamentale  est accordée au traitement de la lumière.  Il en résulte une peinture beaucoup plus claire, où les couleurs pures sont posées en touches distinctes et où le dessin n’est plus essentiel.

Cette  exposition  fait  écho à la manifestation   «Normandie Impressionniste III» et à l’exposition  «Frédéric Bazille, la jeunesse de l’Impressionnisme» au musée Fabre de Montpellier, organisées l’été prochain.


Courbet, précurseur de l’Impressionnisme

La seconde partie montre les résonances picturales existant entre les créations de Gustave Courbet et celles des impressionnistes.
Chaque fois qu’il aborde une thématique, Courbet révolutionne les codes esthétiques en vigueur par la vision nouvelle qu’il donne et par la technique qu’il utilise.



alt


J’ai toujours eu horreur des théories. Je n’ai que le mérite d’avoir peint directement, devant la nature, en cherchant à rendre mes impressions devant les effets les plus fugitifs […] ".

Claude Monet


…l’art en peinture ne saurait consister que dans la représentation des objets visibles et tangibles pour l’artiste".

Gustave Courbet


En plein air, la lumière n’est plus unique, et ce sont dès lors des effets multiples qui diversifient et transforment radicalement les aspects des choses et des êtres".

Emile Zola


 
ADM